L’aménagement cyclable de la rue Saint-Fuscien est absurde !

Absurde parce qu’elle est coupée par plusieurs arrêts de bus.

Je suis cycliste et je défends le vélo en ville. À ce titre je trouve la bande cyclable qui vient d’être peinte dans le bas de la rue Saint-Fuscien complétement absurde. 

Absurde parce qu’elle se termine subitement au bout de quelques dizaines de mètres et ne couvre qu’une infime partie de la rue.

Absurde parce qu’elle est dangereuse pour les cyclistes. 

« Une course au nombre de kilomètres cyclables au détriment de la sécurité et de la concertation »

L’équipe municipale se lance dans une surprenante « course au nombre de kilomètres cyclables », pour corriger son incompréhensible erreur de n’avoir aménagé aucune piste digne de ce nom lors des lourds et coûteux travaux pour le Bus à Haut Niveau de Service (BHNS).

Un cycliste témoigne très justement dans le Courrier Picard de ce jour : « on croit nous faire plaisir, mais en fait c’est de la poudre aux yeux. »

Tout cela est fait en dépit du bon sens.

Tout cela est fait au détriment de la sécurité.

Tout cela est fait sans aucune concertation et les commerçants de la rue Saint-Fuscien ont découvert la nouveauté en voyant les ouvriers peindre la chaussée. 

Enfin, on ne répétera jamais assez qu’une « bande cyclable », peinte au sol, est bien moins sûre pour les cyclistes, pour les piétons et pour les automobilistes qu’une piste cyclable réellement séparée de la chaussée par une bordure et sur laquelle adultes comme enfants peuvent circuler en toute sécurité.

« Des bouts de bandes cyclables par-ci, par-là ne font pas un plan vélo digne de ce nom »

Des bouts de bandes cyclables par-ci, par-là ne font pas un plan vélo digne de ce nom. Il me semble urgent qu’une réflexion sérieuse soit menée à Amiens pour que la ville devienne cyclable en dépit des aménagements du BHNS, en concertation avec les associations de cyclistes et des usagers de la route. 

Fin de la bande cyclable au bout de quelques dizaines de mètres